La Dictée d’ELA 2011

février 29, 2012 Commentaires fermés sur La Dictée d’ELA 2011

Lundi 17 octobre 2011, tout comme des milliers d’autres élèves dans les établissements scolaires français, environ 150 élèves du Lycée Saint Vincent de Paul du Havre ont participé à la Dictée d’ELA. 
8  classes ont participé : 3e découvertes professionnelles 6 heures, 2ndes BAC MSA, 2ndes BAC CVA1, 2ndes et premières BAC Arts, Terminales CAP DECG, quelques élèves de 1ères BAC Photo et la classe de première année de BTS Photo. Un merci au passage à leurs professeurs qui ont accepté de prendre sur leur temps de cours pour la correction et expliquer les fautes. 
Cette association parrainée par Zinédine Zidane lutte contre les leucodystrophies. Cette manifestation a été l’occasion pour une partie des élèves de rencontrer Julien François, joueur de football au HAC, qui a gentiment accepté de venir faire lecture de cette Dictée. Il a été demandé aux élèves pour aider l’association une participation de 1€ minimum, ce qui devrait nous permettre de verser à ELA un chèque d’un montant de 150 euros environ. Par cet article, je réitère mes remerciements aux familles. 
Julien François a été enchanté de l’accueil qui lui a été réservé et a promis de venir discuter avec les élèves à un autre moment.
Les corrections sont en cours, à la rentrée la meilleure Dictée sera récompensée.

Quel ennui ! Une dictée ! La vie serait si belle sans dictée, sans mots difficiles à écrire, sans toutes ces choses assommantes – comment ça s’écrit assommantes ? – qu’on nous demande de faire. Ce que nous aimons, c’est mettre nos baskets, aller nous promener, retrouver nos amis, courir sous le soleil et nous amuser.
 
Malheureusement, tout le monde ne peut pas s’amuser. Il y a des hommes et des femmes – et beaucoup d’enfants – qui ont de graves maladies aux noms très difficiles. Ces maladies rendent leur vie sombre et triste. C’est pour les aider que nous faisons cette dictée.
 
Comment les aider ? D’abord, en pensant à eux. Ensuite en obtenant de l’aide et de l’argent pour les soigner. La science peut guérir les maladies. Mais la science coûte cher. Il faut des moyens. Il faut nous mobiliser. Il faut attirer l’attention sur tant de souffrance et de chagrin.
 
Chaque mot que nous écrivons est un peu d’espoir pour ceux qui sont malades. Nous sommes vivants, en bonne santé et heureux de vivre – malgré les dictées. Pensons un instant à ceux qui sont malheureux. La vie est plus belle quand tout le monde est heureux.
 
Maintenant la dictée est finie. Vous avez fait un premier pas pour battre la maladie. Ne reste plus qu’à mettre vos baskets et à courir pour les enfants d’ELA.

Comments are closed.