Découverte au lycée du Théâtre de Guitry, maître de l’ironie…

janvier 13, 2018 Commentaires fermés sur Découverte au lycée du Théâtre de Guitry, maître de l’ironie…

Mercredi 20 décembre, le lycée Saint-Vincent de Paul a reçu dans ses murs la compagnie théâtrale « Clin d’Œil » venue jouer devant les élèves, puis en soirée pour les personnels de l’établissement, un choix de pièces de Sacha GUITRY.  C’est sur la proposition de l’atelier Théâtre du lycée que Mme HUET, chef d’établissement a invité cette troupe de théâtre amateurs, déjà venue au lycée en 2015, pour nous présenter son nouveau spectacle : « Trois pièces en un acte de Sacha Guitry ».

Pour les lycéens, cet après-midi théâtral fut l’occasion de découvrir les facettes multiples de l’œuvre d’un auteur dramatique prolifique (124 pièces, 36 films…) dont beaucoup de textes furent de grands succès.

Si GUITRY affichait une misogynie décomplexée, si critiquer les femmes était vraisemblablement l’un de ses passe-temps favoris, les pièces retenues par le metteur en scène de la compagnie, Jean-Pierre GUINER et les comédiens de Clin d’Œil, apportent un éclairage original, sur la place de la femme dans la société française de la première moitié du XXème siècle, comme sur l’évolution du regard de GUITRY envers les femmes : « Je suis contre les femmes…. Tout contre ».

Les comédiens présentèrent successivement « Je sais que tu es dans la salle » un monologue féminin, devant le rideau fermé, à destination d’une personne dissimulée dans le public ; puis une comédie « Villa à vendre » où malgré le panneau déposé devant sa porte, Juliette n’a pas très envie de vendre sa maison. Arrive alors un couple dont le mari ne tardera pas à apprendre à faire des affaires… Enfin une farce « Chez la reine Isabeau » : dans un château, deux guides sont chargés de faire visiter la chambre de celle qui n’a pas toujours eu une conduite exemplaire vis-à-vis de Charles VI… Tandis que le dernier groupe termine sa visite, c’est le conservateur qui en profite pour recevoir sa bien-aimée dans le lit à baldaquin…

Au terme des deux représentations, comédiens et public ont pu lors d’un moment convivial, échanger à propos des pièces et de la pratique théâtrale.

Comments are closed.