Conférence burlesque au lycée

avril 4, 2018 Commentaires fermés sur Conférence burlesque au lycée

Mercredi 28 mars, le lycée saint-Vincent-de-Paul recevait deux conférenciers, un économiste malthusien, Monsieur Rossery et une chercheuse de l’Institut du Redressement productif, Madame Vauquier, pour évoquer devant des élèves de Terminale Bac Professionnel Logistique, « une modeste proposition » pour vaincre la misère…

Les deux spécialistes, alliant arguments complexes et techniques de marketing ne se sont épargnés aucun effort pour convaincre leur auditoire que la solution pour régler une fois pour toute la pauvreté, était de manger les enfants des pauvres !

Prétendant agir pour le bien commun et allant jusqu’à proposer aux lycéens un délirant atelier de cuisine cannibale, les deux conférenciers, au fur et à mesure de leur propos, ont de fait, révéler la véritable nature de leur idéologie cupide…

Présentant au début toutes les apparences d’un travail scientifique et rationnel, le basculement rapide de la conférence vers une folie burlesque a permis aux élèves de débusquer la supercherie et de comprendre qu’ils assistaient en fait à un spectacle de théâtre ! Les lycéens avaient, pour nombre d’entre eux, rapidement compris que le discours tenu était au second degré et avaient pris de la distance avec le propos des deux soi-disant spécialistes !

Cette conférence-spectacle trouve son origine dans un texte publié il y a près de trois cents ans, la « modeste proposition » imaginée par Jonathan Swift en 1729, ( peu de temps après  avoir écrit « les voyages de Gulliver »), pour dénoncer le sort des enfants pauvres qu’il observait à son époque en Irlande.

Grâce à l’ironie du texte et à l’énergie du jeu des comédiens, Manon Rivière et Augustin Roy, de la Compagnie « les Incomestibles », ce spectacle a été l’occasion pour le public enseignants et lycéens d’entendre de façon originale, par le biais d’un humour corrosif, une mise en garde sur certains discours se prétendant porteurs d’une vérité absolue.

Cette intervention théâtrale s’inscrivait dans le projet culturel initié par Région Normandie « Regard sur la pauvreté ».  L’atelier théâtre du lycée avait soumis avec succès une candidature à ce projet, qui a permis à une vingtaine de garçons et de filles de Terminale de bénéficier d’une représentation au théâtre de la Foudre, à Rouen, de la pièce « les bas-fonds » de Maxime Gorki, de la conférence-spectacle présentée au lycée et d’une journée d’initiation à la pratique théâtrale sous la conduite des comédiens Manon Rivière et Augustin Roy.

Comments are closed.