Visite de la logistique de la base aérienne 105 d’Évreux

mars 7, 2019 Commentaires fermés sur Visite de la logistique de la base aérienne 105 d’Évreux
Visite de la logistique de la base aérienne 105 d’Évreux

Mardi 5 mars 2019, les élèves de Première Baccalauréat Logistique du lycée-Saint-Vincent-de-Paul du Havre ont été accueillis par l’Armée de l’Air Française à la base aérienne 105 d’Évreux.

À l’initiative de cette proposition inédite d’une demande au Ministère des Armées d’une visite des installations logistiques d’un site militaire en activité, Madame AUZOULT, professeur de Logistique, avait obtenu l’aval du Commandant de la base, le Colonel DESJARDINS.

La base militaire d’Évreux porte le nom du Commandant VIOT, officier français de l’Armée de l’Air, abattu en mission de parachutage en Indochine en 1947. Cette base aérienne abrite aujourd’hui des unités de transport aérien, elle compte actuellement un effectif de 2 700 hommes et femmes. Les domaines de compétences du site relèvent notamment des systèmes de communication aéronautique et du soutien logistique.

Accompagnés de leurs enseignants, les 25 garçons et filles ont parcouru une partie des 700 hectares de la base. La visite a été menée sous la conduite d’un Caporal-Chef de la cellule Communication de la base, très à l’écoute des questionnements de ces jeunes inscrits dans un parcours professionnel en logistique. En effet, l’Armée de l’Air recrute des agents de magasinage, des agents de transit aérien, des logisticiens, des sous-officiers du transit aérien, des officiers logistique… des postes de soutien qui s’inscrivent selon différents niveaux de responsabilité dans le ravitaillement technique aéronautique ou dans un service des matériels du soutien de l'homme…

Au cœur des 21 700 m² d’hangars d'avions, la découverte des activités de gestions des matériels, de l’identification des fournitures par codes couleur a beaucoup intéressé les lycéens. Cela a été aussi l’occasion d’apprendre un vocabulaire logistique militaire spécifique, d’approcher des engins de manutention motorisés que ces jeunes ne connaissaient pas, de faire le lien avec les enseignements de conduite, de manutention mécanisée et de transport qu’ils suivent au lycée

     

Comments are closed.